TRAITEMENT MERULE DOSSIER TECHNIQUE

Traitement Merule Dossier Technique-Free PDF

  • Date:17 Sep 2020
  • Views:14
  • Downloads:0
  • Pages:8
  • Size:397.10 KB

Share Pdf : Traitement Merule Dossier Technique

Download and Preview : Traitement Merule Dossier Technique


Report CopyRight/DMCA Form For : Traitement Merule Dossier Technique


Transcription:

2 TRAITEMENT MERULE,DOSSIER TECHNIQUE,TABLE DES MATIERES. CHAPITRE 1,LE CHAMPIGNON M RULE,CHAPITRE 1,CONDITIONS DE D VELOPPEMENT. DE LA M RULE,CHAPITRE 3,CROISSANCE DE LA M RULE,CHAPITRE 4. D TECTION DE LA M RULE LES,SYMPT MES VISIBLES 4 Fructifications. CHAPITRE 5,LES CAUSES PREMI RES DU D VE,LOPPEMENT DE LA M RULE.
CHAPITRE 6,L INFLUENCE DE LA M RULE SUR LES,CHAPITRE 7. TRAITEMENT CURATIF DE LA M,CHAPITRE 8,PRODUITS TECHNICHEM. 5 D tail de la surface des fructifications montrant la structure typique. rid e et pliss e, 1 Formation des spores la surface 2 D tail des spores. des fructifications, 3 Le mycelium se compose de nombreux filaments en bordure des 6 D veloppement du mycelium. fructifications, Tous les renseignements diffus s dans ce dossier le sont titre de simple information sans reconnaissance pr judiciable ni aucune garantie.
autre que celles pouvant d couler de la vente de nos produits dans les limites de nos conditions g n rales. 3 TRAITEMENT MERULE,DOSSIER TECHNIQUE, CHAPITRE 1 Au stade ultime le myc lium donne naissance un carpophore. LE CHAMPIGNON M RULE rouille orang ou fructification qui g n rera une multitude. de nouvelles spores, Le terme M RULE regroupe plusieurs genres et esp ces de. champignons macromyc des responsables d importantes d Les spores. gradations dans les b timents Les spores invisibles l il nu peuvent tre pr sentes dans un. Capables d incruster les ma onneries d grad es en profon local infect en quantit s telles qu elles deviennent visibles sur. deur la pr sence de ces champignons requiert toujours l ap des surfaces horizontales sous la forme d un tapis de poussi. pilcation d un traitement sp cifique Commun ment la M res rouge brun. RULE d signe le parasite le plus connu et le plus virulent le. serpula lacrymans Wulf Fr Schroet anciennement appel Le mycelium. MERULIUS L aspect et la couleur du myc lium peuvent varier allant d une. Pratiquement jamais rencontr e en milieu naturel la M RU masse blanche villeuse une pellicule blanche ou gris perle. LE se rencontre dans les b timents des r gions temp r es o. elles se propagent sous forme de spores ou de fragments my Les fructifications ou carpophores. c liens L air l eau les insectes les xylophages les animaux Les fructifications sont g n ralement rondes ou ovales et peu. domestiques l homme lui m me et les objets divers qu il vent atteindre plus d un m tre de diam tre Elles sont le plus. transporte assurent la diss mination du champignon souvent brunes et poss dent une bordure v g tative blanc. D pos s sur sun substrat ad quat et en pr sence de condi jaune typique. tions de milieu favorable les spores peuvent germer Le pre. mier stade correspond au d veloppement de fins filaments La surface est souvent recouverte de gouttes d eau ce qui expli. de quelques microns de diam tre les hyphes Les hyphes que le nom latin lacrimans c est dire larmoyant de ce cham. constituent la structure v g tative des champignons Ils ser pignon Sur les fructifications se forment des spores qui peuvent. vent v hiculer l eau et la nourriture et vont former le my leur tour se r pandre et relancer le processus complet de pro. c lium qui selon le site prend divers aspect masse presque pagation et de d veloppement de la M rule. charnue de myc lium dans un espace sous plancher lam La M rule est un champignon la partie v g tative est le myc. beaux foliac s derri re des panneaux masses ouateuses dans lium le carpophore c est la fructification les spores ce sont les. une cave etc semences, Description du champignon Description du bois attaqu Croissance Remarques. Serpula lacrymans M rule pleureuse F,Huiszwam NL Hausschwamm D Dry rot E. Mycelium Blanch tre Cotonneux ou Conditions d implantation. feutr Formant des rhyzomorphes et ou Brun fonc et segmentation cubique Humidit du bois 30 40. Sur conif re et feuillus,des carpophores Temp rature de l air 3 25 C.
Conditions de d veloppement, Carpophores Rouille ocre ou jaun tre S tend sur n importe quel. Humidit du bois 20 mini, bords blanch tres Surface alv olaire mat riau Incruste la ma on. R supin es console noire nerie joints pl tre mortier. Temp rature de l air 3 25 C,Spores Brun rouille Se d posant en gran. des quantit s poussi res,CHAPITRE 2,CONDITIONS DE D VELOPPEMENT. DE LA M RULE, Elle a besoin pour subsister de certains composants telles la.
cellulose et la lignine pr sents en suffisance dans le bois Ceci. explique que dans un b timent ce sont surtout les l ments en. bois qui sont attaqu s en premier lieu, La M rule dig re la cellulose du bois les r actions enzymatiques. utilis es provoquent une l vation des teneurs en eau qui favo. rise la croissance et le d veloppement v g tatif du champignon. Quelques caract ristiques particuli res diff rencient la M rule. de ces coll gues champignons opportunistes, Cet organisme est tr s r sistant et des modifications de l am Le d veloppement de la M rule est soumis certain nombre. biance g n rale telles que l humidit ou la temp rature ne de conditions. vont pas le tuer mais provoquer un ralentissement de crois il faut un substrat ad quat. sance une entr e en dormance ou l inverse dans de bon. nes conditions lui donner un d veloppement extr mement Les spores de la M rule ne germent que lorsqu elles rencontrent. rapide un bois suffisamment humide Dans le premier stade du d ve. Il est capable de s incruster dans les ma onneries o toutes les loppement une humidit lev e est galement n cessaire. microscopiques crevasses vont tre envahies de filaments les Mais un stade plus avanc le bois sec sera aussi attaqu tant. hyphes v g tatifs qui constituent la biomasse r elle de l or donn que le champignon peut par ses cordons amener lui. ganisme m me l humidit n cessaire sa croissance, Le d veloppement passe souvent inaper u l organisme fuit la le champignon doit disposer d une quantit suffisante d hu. lumi re et affectionne les ambiances confin es midit et d oxyg ne. Tous les renseignements diffus s dans ce dossier le sont titre de simple information sans reconnaissance pr judiciable ni aucune garantie. autre que celles pouvant d couler de la vente de nos produits dans les limites de nos conditions g n rales. 4 TRAITEMENT MERULE,DOSSIER TECHNIQUE, La croissance optimale de la M RULE se fait une humidit du plusieurs centim tres d paisseur Par contre si l espace de d ve. bois d environ 30 Cependant le bois peut d j tre attaqu loppement est restreint derri re une garniture murale derri re. partir d une humidit de 20 En pr sence d une quantit des lambris des plinthes ou des garnitures de porte l aspect. moindre d humidit la croissance ne se d clenchera pas rappelle un large feuillet cras capable de s insinuer dans les. la temp rature de l air des locaux doit se situer dans certaines moindres interstices Dans des cas plus rares le myc lium peut. limites prendre une forme charnue Ces structures v g tatives peuvent. s tendre sur plusieurs m tres carr s sans pour autant que la. pr sence du champignon ne soit d cel e La M RULE fuit la lu. mi re et poursuit ainsi un d veloppement insidieux et cach. Une modification des conditions de l environnement d ran. ge la M RULE qui comme tout organisme en danger va se. d fendre ALORS LE CHAMPIGNON FRUCTIFIE, Cette fructification orang e ou br natre est tr s spectaculaire.
et correspond bien souvent la d couverte de la pr sence de. cet h te ind sirable,Sa naissance passe inaper ue,Son volution est tr s discr te. Sa pr sence est d couverte par hasard, Sa croissance est parfois rapide et toujours envahissante. CHAPITRE 4,D TECTION DE LA M RULE,LES SYMPT MES VISIBLES. la pr sence d humidit localis e, torsion ou courbures des boiseries plinthes lambris brase. pourriture cubique des l ments en bois,ramollissement du bois.
coloration brune du bois, affaissements avec parfois effondrement des planchers ou. La temp rature de l air id ale pour le d veloppement du cham odeur de champignon. pignon est de 18 20 C Quoique la M rule reste active entre pr sence de myc lium petite touffe de mousse blanch tre. 3 et 25 C pr sence de fins filaments ramifi s formant une esp ce de. Pour son d veloppement la M rule a aussi besoin d une cer r seau. taine quantit d oxyg ne la pr sence de carpophores en forme de console. la pr sence d une poussi re rouge ultra fine spor e d po. La M rule gr ce ses cordons myc liens peut transporter s e sur les surfaces horizontales. les mati res nutritives et l eau n cessaire sa croissance sur. plusieurs m tres de distance, L humidit la pourriture la torsion ou les fractures cubiques. CHAPITRE 3 des bois la pr sence d l ments myc liens ou de carpopho. CROISSANCE DE LA M RULE res avec ou sans spor e sont les principaux sympt mes qui. r v lent l existence de champignons destructeurs du b ti. Soit des fragments de myc lium ont t malencontreusement ment parfois avant effondrements plus graves. apport s souvent par l interm diaire de bois de r cup ration. soit des spores ont chou gr ce au vent ou un transport quel. conque CHAPITRE 5, Ces spores en contact avec un minimum de mati re nutritive LES CAUSES PREMI RES DU D VE. par exemple du bois accidentellement humide 20 et pla LOPPEMENT DE LA M RULE. c es l obscurit une temp rature de 3 25 C germent et. donnent naissance notre M RULE 1 Pr sence de spores. Apr s la germination le champignon va entrer dans une phase Les spores sont projet es dans l air par le champignon lui. d expansion souvent cach e dans les lieux confin s A ce stade m me et transport es ensuite par les courants d air le vent. sa croissance peut atteindre un m tre par an jusqu 4 m tres les hommes les animaux les souliers etc. par an dans son stade adulte et il ne court plus sur le bois. mais dig re les boiseries p n tre les pl trages les briques 2 L eau. les ma onneries et profitera m me des failles microscopiques Il n y a pas de nutrition possible du champignon donc ni ger. pr sentes dans du b ton mination ni croissance sans eau. L aspect g n ral est variable Si le myc lium se d veloppe dans Les principales causes d humidit anormales des mat riaux. un espace ouvert une cave par exemple il prend la forme dans les b timents sont les suivantes. d ouate blanche gris tre parfois jaun tre pouvant atteindre pi ce confin e o la ventilation est inexistante. Tous les renseignements diffus s dans ce dossier le sont titre de simple information sans reconnaissance pr judiciable ni aucune garantie. autre que celles pouvant d couler de la vente de nos produits dans les limites de nos conditions g n rales. 5 TRAITEMENT MERULE,DOSSIER TECHNIQUE, humidit ascensionnelle dans les murs de fondation CHAPITRE 7. isolation exag r e des b timents TRAITEMENT CURATIF. pr sence de ponts thermiques DE LA M RULE, fuites de canalisations d installations sanitaires de d char.
ges d eau us es Le traitement curatif ainsi que la d termination de la zone de. d fectuosit des citernes dans le b timent contamination par la MERULE est l affaire de sp cialiste et doit. d fauts de goutti res tre effectu avec beaucoup de soins. fuites de toitures plates formes,perm abilit anormale des murs ext rieurs. absence ou perte d tanch it des ma onneries enterr es. infiltrations de terrasses et balcons,mauvais tat de couvre murs. condensation d eau vapeur dans les locaux grand usage. 3 Le substrat nutritif, Pour qu il y ait d g t par le champignon il faut qu un subs. trat soit colonis attaqu et d truit, Ces substrats sont de nature et d origines diverses. bois de structure et de menuiserie, d riv s de bois et de paille copeaux sciures panneaux ag.
glom r s cartons pailles toiles de jutes etc,stockage de bois ou de mat riaux contamin s. 4 Facteurs humains, Par ignorance incomp tence n gligence inconscience ou. imprudence de l tre humain au niveau de l entretien de la. construction ou r novation de son b timent,SPORES EAU SUBSTRAT NUTRITIF. facteur humain MERULE,CHAPITRE 6,L INFLUENCE DE LA M RULE. SUR LES MAT RIAUX, Apr s germination des spores les premiers filaments se d ve.
loppent la surface du bois et dans les cellules en perforant. dans certains cas les parois de ces derni res et en d compo. sant les constituants chimiques cellulose lignine du bois. En transformant les constituants chimiques du bois les cham. pignons provoquent une perte de masse et de masse volumi. que une augmentation de la porosit et une diminution de. la r sistance m canique du bois, Le bois est d t rior et perd sa solidit Il se colore en brun. fonc Une pourriture cubique typique se d veloppe c est. dire que des crevasses se forment en longueur et perpendi. culairement au fil du bois le bois se r tracte,2 Le mortier les briques. L effet sur le mortier et les briques n est pas aussi profond. que sur le bois Toutefois le champignon progresse dans la. ma onnerie en suivant les gradiants de diffusion de l humi. dit En cons quence il faut employer un fongicide pour d. truire les hyphes incluses dans ces mat riaux, Il arrive que les joints commencent s cailler ou deviennent. plus poreux, Tous les renseignements diffus s dans ce dossier le sont titre de simple information sans reconnaissance pr judiciable ni aucune garantie. autre que celles pouvant d couler de la vente de nos produits dans les limites de nos conditions g n rales. 6 TRAITEMENT MERULE,DOSSIER TECHNIQUE,1 Identification de la zone de contamination.
2 Traquer le champignon partout o il a pu s insinuer. Son volution est tr s discr te Sa pr sence est d couverte par hasard Sa croissance est parfois rapide et toujours envahissante CHAPITRE 4 D TECTION DE LA M RULE LES SYMPT MES VISIBLES la pr sence d humidit localis e torsion ou courbures des boiseries plinthes lambris brase ments etc

Related Books