ST 9 A quoi sert la psychologie politique

St 9 A Quoi Sert La Psychologie Politique-Free PDF

  • Date:21 Nov 2020
  • Views:18
  • Downloads:0
  • Pages:21
  • Size:418.96 KB

Share Pdf : St 9 A Quoi Sert La Psychologie Politique

Download and Preview : St 9 A Quoi Sert La Psychologie Politique


Report CopyRight/DMCA Form For : St 9 A Quoi Sert La Psychologie Politique


Transcription:

Congr s AFSP Aix 2015, comme elle peut d autres moments se r v ler totalement superflue Le terrain doit ici guider. le chercheur dans le choix des outils pertinents, Plaider pour la psychologie politique ne va pas de soi en France La science politique. fran aise se m fie de la psychologie est r tive consid rer le r le des affects en politique a. du mal envisager l autonomie de l individu par rapport son environnement et surtout. accorde beaucoup d importance aux approches sociologiques du politique1 Avec Pierre. Favre il faut se rappeler que la science politique merge en France dans un contexte o les. sciences sociales donnent primaut au social par rapport l individuel2 Durkheim prescrit en. effet que la cause d terminante d un fait social doit tre cherch e parmi les faits sociaux. ant c dents et non parmi les tats de la conscience individuelle 3 A cela Madeleine. Grawitz num re il y a trente ans d j d autres raisons de ce blocage fran ais vis vis de la. psychologie politique l h ritage du syst misme eastonien postulant que tous les individus. plac s dans une situation identique ont un comportement identique l h ritage de la. sociologie soixante huitarde l h ritage marxiste qui privil gie les structures conomiques. l id ologie capitaliste qui ignore ce qui ne rel ve pas de la production et de la consommation. le positivisme scientiste qui a une vision trop troite de la rationalit 4 Aujourd hui malgr. l appel de Grawitz et quelques ouvertures comme celle initi e par Philippe Braud sur les. dimensions motionnelles du politique5 les tentatives fran aises de psychologie politique. demeurent rares et font l objet de r sistances6, Ces r sistances sont paradoxales au moins pour trois raisons Premi rement des. auteurs classiques comme Max Weber ou Norbert Elias abondamment utilis s par les. politistes hexagonaux sont ouverts aux dimensions psychologiques du politique Weber ne. s est certes pas engag express ment sur le terrain psychologique mais comme le note tr s. bien Yves Schemeil son concept de l gitimit charismatique poss de un fort sous entendu. psychologique7 Quant l uvre d Elias qui voque pourtant des volutions structurelles de. temps long elle accorde une place consid rable la psychologie des individus Dans son. magnum opus Elias est m me tr s s v re avec les travaux qui font fi de la psychologie. Toute recherche qui ne vise pas la conscience des hommes leur ratio ou leurs. id es sans tenir compte aussi des structures pulsionnelles de l orientation et de la. morphologie des motions et des passions s enferme d embl e dans un champ d une. f condit m diocre 8, La deuxi me raison de ce paradoxe est que la psychologie politique est historiquement. li e des auteurs fran ais Si les Am ricains sont per us comme les fondateurs de la. Pierre Favre Des paradigmes dans la science politique fran aise A propos du choix rationnel en science. politique d bats critiques Revue fran aise de science politique 2010 vol 60 no 5 p 1003 Yves Schemeil. Introduction la science politique Objets m thodes r sultats 2e d Paris Presses de Sciences Po et Dalloz. 2012 p 316, Pierre Favre Naissances de la science politique en France 1870 1914 Paris Fayard 1989 p 126.
Emile Durkheim Les r gles de la m thode sociologique 18e d Paris Presses universitaires de France 1973. Madeleine Grawitz Psychologie et politique in Jean Leca et Madeleine Grawitz dir Trait de science. politique Paris Presses universitaires de France 1985 vol 3 p 2 3 et 119. Philippe Braud L motion en politique Probl mes d analyse Paris Presses de Sciences Po 1996. Pascal Perrineau Les affects en politique Ce qu en dit la science politique in Anne Muxel dir La vie. priv e des convictions Politique affectivit intimit Paris Presses de Sciences Po 2013 p 68 69 Philippe. Braud La science politique 10e d Paris Presses universitaires de France 2011 p 112. Yves Schemeil Introduction la science politique Objets m thodes r sultats op cit p 380. Norbert Elias La dynamique de l Occident 2e d Paris Calmann L vy 1991 p 260. Congr s AFSP Aix 2015, psychologie politique moderne les premiers essais de psychologie politique se d veloppent. en fait dans la France de la fin du XIX me si cle et du d but du XX me si cle en particulier. autour des essais de Taine Boutmy ou Le Bon sur la psychologie des peuples et des foules1. Tr s symboliquement ils sont m me les premiers faire usage du terme de psychologie. politique dans une langue occidentale2 Mais deux remarquent s imposent ici pour essayer. de comprendre l ambigu t du rapport fran ais la psychologie politique D abord pour de. multiples raisons cette premi re psychologie politique choue se structurer dans le. champ acad mique fran ais et n a pas de filiation directe avec la psychologie politique qui se. d veloppe outre Atlantique et dans les c nacles internationaux Ensuite ces pr misses de. psychologie politique s int ressent fondamentalement au collectif et non l individuel Le. psychologue social Serge Moscovici rel ve juste titre que la psychologie des masses et. celle des minorit s sont au fondement de la psychologie politique 3 De fait ce qui est appel. psychologie politique en France est en fait de la psychologie sociale c est dire un produit. de la psychologie et de la sociologie4 Or comme le note Morton Deutsch la psychologie. politique moderne est autonome de la psychologie sociale5 Aujourd hui en France c t. d un courant historique et institutionnalis de psychologie sociale il n existe pas vraiment de. psychologie politique centr e sur l individu et qui s envisage comme un produit de la. psychologie et de la science politique, La troisi me raison de ce paradoxe est que ces r sistances fran aises vis vis de la. psychologie politique conduisent ignorer une dynamique de recherche internationale dont. l impulsion vient principalement des Etats Unis mais qui se diffuse ailleurs en Europe qui se. structure depuis les ann es 1970 m me si Jean Louis Marie note que l cart entre les sciences. politiques am ricaine et fran aise se r duit6 Dans le courant de l analyse d cisionnelle en. France les grandes r f rences import es de l tranger envisagent jusqu alors la d cision. plut t par les prismes institutionnel7 collectif8 ou pluraliste9 mais pas par le prisme. individuel, Pour lever ces paradoxes et comprendre l utilit de la psychologie politique partir du. champ de l analyse de la politique trang re il faut comprendre pourquoi l analyse de la. politique trang re a d abord omis I puis r incorpor II l individu dans ses analyses Enfin. une revue de quelques travaux de psychologie politique permettra de montrer l influence de. l individu en politique trang re gr ce aux tudes de perception et de personnalit III. Pour un historique d taill voir les d veloppements d Alexandre Dorna Fondements de la psychologie. politique Paris Presses universitaires de France 1998. Jaap van Ginneken Les grandes lignes d une histoire culturelle de la psychologie politique Herm s 1989. vol 2 no 5 6 p 164, Serge Moscovici Les th mes d une psychologie politique Herm s 1989 vol 2 no 5 6 p 16. Jaap van Ginneken Les grandes lignes d une histoire culturelle de la psychologie politique op cit p 161. Morton Deutsch Qu est ce que la psychologie politique Revue internationale des sciences sociales. 1983 vol 35 no 2 p 245, Jean Louis Marie La psychologie vue par la science politique entre d fiance et emprunts mal assur s.
Quelle science politique pour quelle psychologie Canal Psy 2012 no 100 p 13 17. Herbert A Simon Administrative Behavior A Study of Decision Making Processes in Administrative. Organizations 4e d New York The Free Press 1997 James G March et Johan P Olsen Rediscovering. Institutions The Organizational Basis of Politics New York The Free Press 1989. Mancur Olson Logique de l action collective 2e d Paris Presses universitaires de France 1987. Robert A Dahl Who Governs Democracy and Power in an American City 2e d New Heaven Yale. University Press 2005,Congr s AFSP Aix 2015, I L effacement de l individu dans l analyse de la politique trang re. Parler aujourd hui d un retour de l individu dans l analyse de la politique trang re ne. fait sens qu la lumi re de l effacement dont il a fait l objet Lorsque la foreign policy. analysis FPA merge aux Etats Unis dans les ann es 1960 elle veut rompre avec les. approches r alistes des relations internationales alors dominantes dans la discipline Son. objectif est de comprendre la politique trang re par l analyse des processus de d cision il. faut ouvrir la bo te noire de l Etat selon l expression consacr e Snyder Bruck et Sapin. les trois fondateurs de la FPA estiment que l action ext rieure d un pays doit tre. envisag e au travers des d cisions prises par ceux qui agissent au nom de l Etat1 Ces derniers. sont soumis un contexte organisationnel qui influence la d finition de la situation qu ils. op rent et les d cisions qu ils prennent2 Les d cideurs d finissent la situation en fonction de. leurs perceptions choix et attentes3 des notions qui ouvrent fondamentalement la voie la. psychologie des acteurs Ainsi comme le rel ve juste titre Dario Battistella Snyder et alii. sont bel et bien la source des approches cognitives de la FPA4. N anmoins la relecture attentive de Foreign Policy Decision Making permet de mieux. comprendre la minoration de l influence de l individu op r e par la FPA le d cideur n est. pas vu comme un acteur individuel mais il est fondamentalement consid r comme un acteur. collectif The decision maker is par excellence a group actor crivent Snyder et alii5. Cet effacement originel de l individu se renforce ensuite par le succ s des approches. bureaucratiques de la d cision dont Graham Allison est la figure de proue6 Le paradigme. bureaucratique consid re que la d cision est collective et dilu e. Treating national governments as if they were centrally coordinated purposive. individuals provides a useful shorthand for understanding policy choices and actions. But this simplification like all simplifications obscures as well as reveals In. particular it obscures the persistently neglected fact of government the. decisionmaker of national policy is obviously not one calculating individual but is. rather a conglomerate of large organizations and political actors 7. La large diffusion bien au del des fronti res de la science politique des travaux. d Allison contribue cet oubli de l individu dans l analyse d cisionnelle quand bien m me. ce paradigme bureaucratique fait rapidement l objet de nombreuses remises en cause L une. des principales faiblesses identifi es dans le travail d Allison est la faible attention qu il. accorde au Decider in Chief i e le pr sident des Etats Unis dans l tude la crise des. missiles de Cuba8 Ce point est soulev dans une critique c l bre d Essence of Decision. formul e par le politiste am ricain Stephen Krasner qui estime que le paradigme. bureaucratique est un pays des merveilles wonderland qui ne correspond en rien la. Richard C Snyder H W Bruck et Burton Sapin Foreign Policy Decision Making An Approach to the Study. of International Politics New York The Free Press of Glencoe 1962 p 65. Dario Battistella Th orie des relations internationales 2e d Paris Presses de Sciences Po 2006 p 334. Richard C Snyder H W Bruck et Burton Sapin Foreign Policy Decision Making An Approach to the Study. of International Politics op cit p 142, Graham T Allison et Philip Zelikow Essence of Decision Explaining the Cuban Missile Crisis 2e d New. York Longman 1999, Derek Beach Analyzing Foreign Policy Basingstoke Palgrave Macmillan 2012 p 138. Congr s AFSP Aix 2015, r alit du monde politique1 Les reproches de Krasner se placent tant sur le plan scientifique. que normatif D un point de vue normatif il estime que l approche bureaucratique est. dangereuse pour la d mocratie Elle d chargerait les gouvernants de leurs responsabilit s car. elle leur fournirait des excuses en cas d chec en noyant leurs actions au sein de dynamiques. administratives qu ils ne contr leraient pas D un point de vue scientifique il pense surtout. que les conclusions d Allison sont fausses parce qu elles sous estiment le pouvoir du. pr sident sur l administration Ainsi l analyse bureaucratique ne permet pas de d crire. comment la politique est r ellement faite car elle envisage la politique comme un jeu o les. pr f rences des individus sont donn es et ind pendantes entre elles2 Or Krasner affirme que. c est le pr sident qui choisit les joueurs et d finit les r gles du jeu en s lectionnant les. individus qui ont son oreille le conseillent et dirigent les administrations En g n ral ces. individus partagent les valeurs du pr sident ou du moins se positionnent par rapport aux. siennes Le pr sident a donc un impact consid rable sur la formation des int r ts. bureaucratiques ces derniers n tant pas ind pendants et gaux aux int r ts pr sidentiels. Mais cela ne veut pas dire que les int r ts bureaucratiques sont inop rants Ils peuvent jouer. un r le en fonction de l attention pr sidentielle 3 c est dire que certaines politiques. n int ressent pas le pr sident et ne lui sont jamais soumises alors que d autres remontent. jusqu au pr sident parce qu il y attache une importance particuli re En fait l o Allison voit. des acteurs multiples et non hi rarchis s Krasner tablit une hi rarchie claire et nette pour. lui le pr sident est le ma tre du jeu l environnement est d termin par ses choix et ses. valeurs donc l environnement bureaucratique n est absolument pas le d terminant. fondamental d une politique Le pr sident est un roi 4 qui reste le d cideur ultime un. guerre M diapart 15 09 2014 Nathalie Guibert et Thomas Wieder Syrie comment Fran ois Hollande a p 316 2 Pierre Favre Naissances de la science politique en France 1870 1914 Paris Fayard 1989 p 126 3 Emile Durkheim Les r gles de la m thode sociologique 18e d Paris Presses universitaires de France 1973 p 109 4 Madeleine Grawitz Psychologie et

Related Books