MQB DP Plumes 2016 11 06 fondationmartineaublet fr

Mqb Dp Plumes 2016 11 06 Fondationmartineaublet Fr-Free PDF

  • Date:31 Jul 2020
  • Views:2
  • Downloads:0
  • Pages:13
  • Size:2.15 MB

Share Pdf : Mqb Dp Plumes 2016 11 06 Fondationmartineaublet Fr

Download and Preview : Mqb Dp Plumes 2016 11 06 Fondationmartineaublet Fr


Report CopyRight/DMCA Form For : Mqb Dp Plumes 2016 11 06 Fondationmartineaublet Fr


Transcription:

INTRODUCTION p 3, LES COLLECTIONS PR COLOMBIENNES DU MUS E D AUCH UN SI CLE. D HISTOIRE p 3,PARCOURS DE L EXPOSITION p 4,Plumes divines p 4. Plumes pr cieuses p 5,Les mosa ques de plumes p 5,L indien emplum p 6. Techniques de la plumasserie p 7,D cryptage de la messe de Saint Gr goire p 8. Les plumes de la r sistance p 8,Les anges arquebusiers p 9.
Un exemple de cr ation contemporaine avec Nelly Saunier p 9. COMMISSARIAT DE L EXPOSITION p 10,L ATELIER MARTINE AUBLET p 11. INFORMATIONS PRATIQUES p 13,Visions de l Am rique pr colombienne. 22 11 16 29 01 17,Atelier Martine Aublet, Par sa dimension symbolique et religieuse la plume joua un r le. majeur dans les soci t s pr colombiennes Associ es aux dieux et. aux mythes fondateurs r serv es l usage des caciques et des. guerriers les plumes pr cieuses rev taient un caract re sacr dont. les premiers vang lisateurs comprirent l importance en les. d tournant au profit du message chr tien C est pourquoi d s les. premiers temps de la conqu te l art des plumassiers azt ques. amantecas trouva une nouvelle expression au travers d uvres. originales et m tiss es qui connurent un r el succ s en Occident. Parmi toutes les richesses rapport es du Mexique les plumasseries. furent certainement les uvres les plus appr ci es en Europe Leurs. couleurs iris es et leur finesse d ex cution firent rapidement le. succ s des plus c l bres cabinets de curiosit s Ainsi peu peu la. Vase portrait anse en trier, plume va s imposer dans l imaginaire collectif occidental comme. Culture Mochica 150 850 un des embl mes du Nouveau Monde D s le XVIe si cle les artistes. ap J C P rou c te Nord s en emparent et contribuent diffuser l image st r otyp e d un. Legs Pujos 1921 Terre cuite Indien par de plumes qui restera un des symboles de l Am rique. Mus e des Jacobins Auch, Les collections pr colombiennes du mus e d Auch un si cle d histoire.
L histoire des collections am ricaines du mus e d Auch commence il y a. plus de 100 ans avec un certain Guillaume Pujos qui en 1879 d cide de. quitter sa ville natale Auch dans le Gers pour le Chili Aventurier et. amateur d art il s int resse tr s t t aux vestiges des civilisations. anciennes qu il rencontre et rassemble ainsi une collection d une. grande pertinence Elle se compose d une centaine de pi ces c ramiques. andines objets ethnographiques d Am rique du Nord mais aussi. sculptures d art sacr latino am ricain Revenu Auch vers 1906. Guillaume Pujos est nomm conservateur du mus e en 1911 et profite de. son poste pour exposer les plus belles pi ces de sa collection personnelle. sa mort en 1921 cet ensemble revient par testament la ville Portrait de Guillaume. constituant ainsi le fonds historique des collections pr colombiennes du Pujos 1852 1921. mus e d Auch Depuis cette date le fonds auscitain n a cess de cro tre au Peint par Maxime. Dastugue 1851, fil des acquisitions des d p ts Annecy Les Eyzies de Tayac des legs et. 1909 Legs Pujos 1921, des exceptionnelles donations pour devenir aujourd hui un ensemble Huile sur toile. d une ampleur remarquable avec plus de 10 000 pi ces provenant de Mus e des Jacobins. M soam rique d Am rique centrale et des Andes Auch. Les installations de l Atelier Martine Aublet sont con ues avec le soutien de la Fondation Martine Aublet. sous l gide de la Fondation de France,PARCOURS DE L EXPOSITION. I Plumes divines, Les plumes comme les repr sentations d oiseaux sont omnipr sentes dans l art p ruvien. Pourtant leur usage ne se limite pas la d coration Bien au contraire elles font directement. r f rence au syst me complexe de la cosmovision andine o l univers serait form de trois. mondes interagissant ensemble pour garantir l harmonie de la soci t Le monde des dieux. sup rieur est symbolis par l oiseau le monde des tres vivants terrestre par le f lin et le. monde des morts et des anc tres inf rieur par le serpent Ces divinit s animales peuvent tre. repr sent es sous leur forme physique mais aussi exprim es de fa on m taphorique comme par. l usage des plumes qui renvoie au monde d en haut ou Hanan Pacha et aux divinit s qui. l habitent Celles ci peuvent tre employ es pour d corer des tuniques des coiffes et diff rents. objets c r moniels comme les panaches qui symbolisaient pour ceux qui les portaient le lien. direct avec le monde divin Chez les Incas par exemple l insigne majeur de l empereur. consistait en deux plumes l une blanche et l autre noire surmontant la Masca paicha bandeau. Les tissus de plumes, Les textiles et objets d cor s de plumes sont parmi.
les t moignages les plus resplendissants de l art de. la plumasserie des Andes et les individus autoris s. les porter taient investis d une autorit divine Sur. ce devant de cet unku le d cor pr sente de fa on,assez traditionnelle deux paires de personnages. alternativement jaune et bleu Une composition,conforme au concept symbolique de la dualit. andine dans laquelle les paires d oppos s,compl mentaires sont source de toute vie et. assurent l quilibre des cycles naturels,Devant d une tunique unku d cor de plumes. Culture Chimu 900 1450 ap J C P rou c te,nord Plumes nou es laine de cam lid coton.
Mus e des Jacobins Auch,II Plumes pr cieuses, La cosmologie m so am ricaine regorge d allusions la plume dont la symbolique est. particuli rement forte et ancienne La d esse Coatlicue fut par exemple f cond e par une balle. de plumes tomb e du ciel et donna naissance Huitzilopochtli le dieu tut laire des Azt ques. repr sent parfois sous l aspect d un aigle ou d un colibri Quetzalc atl le c l bre Serpent. Plumes pr cieuses cacha son physique disgracieux par un masque et une barbe par s de. plumes confectionn s par Coyotlinahual le dieu patron des plumassiers C est pourquoi dans les. soci t s m so am ricaines l art de la plumasserie tait port en si haute estime Les. sculptures des dieux comme les victimes des sacrifices en taient par es Elles ornaient les. pr sents diplomatiques servaient la confection des v tements de c r monie du Huey Tlatoani. empereur accompagnaient les guerriers au combat et constituaient une part essentielle des. tributs vers s par les cit s conquises Elles taient associ es aux sacrifi s ou aux guerriers morts. au combat qui apr s avoir pass quatre ans accompagner le soleil revenaient sur terre. notamment sous forme de colibris, Les oiseaux sont les ma tres des cieux et repr sentent le monde sup rieur dans bien des. civilisations C est pourquoi les plumes taient pr sentes dans tous les v nements qui. rythmaient la vie des cit s et taient si fr quemment repr sent s ou voqu es sur les. statuettes les c ramiques ou les diff rents supports de l iconographie religieuse. Le culte de Quetzalc atl tait largement r pandu sous. son aspect d Ehecatl dieu du vent L iconographie, officielle lepr sente sous l aspect d un homme affubl. d un masque buccal rouge en forme de bec d oiseau, ehecaxayac tl quir unit les attributs de diff rents. oiseaux aquatiques dont les capacit s font cho aux. dispositions du dieu Ils sont eneffet capables de piquer. profond ment dans l eau avant d en ressortir en volant. voquant ainsi symboliquement lesdispositions de,Quetzalc atl traverser les diff rents niveaux de.
Ehecatl Quetzalcoatl,Culture Azt que 1200 1521 ap J C Mexique central. Roche volcanique poreuse,Mus e du quai Branly Jacques Chirac. III Les mosa ques de plumes, Avec la conqu te espagnole l art de la plumasserie ne dispara t pas Il est m me r utilis par. les vang lisateurs qui comprennent vite la valeur symbolique de la plume pour le d tourner. au profit du dogme chr tien L objectif tait de se servir d un mat riau sacr et charg de sens. pour les Indiens afin de faciliter leur adh sion la nouvelle religion L art de la plumasserie. servit galement aux religieux d montrer en occident le g nie indien et les progr s de. l vang lisation C est donc dans le creuset fertile de la Nouvelle Espagne qu merge dans le. second quart du 16e si cle un art m tis unique et syncr tique dont les tableaux de plumes. demeurent encore aujourd hui les plus resplendissants t moignages Malheureusement en. raison de leur grande fragilit tr s peu d entre eux ont surv cu Aujourd hui quelque 180. plumasseries ou objets d cor s de plumes de la,Nouvelle Espagne ont pu tre r pertori s dans le. monde tableaux calices tabernacles croix,v tements liturgiques mitres et chasubles etc et.
seuls six tableaux de plumes sont conserv s dans les. collections publiques fran aises dont 4 au mus e des. Jacobins Auch,Dans cette uvre tardive conserv e du mus e du. quai Branly Jacques Chirac on observe l utilisation. de plumes plus grosses et le recourt la peinture, pour traiter les parties les plus d licates comme les. Notre Dame et Saint Luc,Mexique 18e si cle, Technique mixte mosa que de plumes sur cuivre et peinture. IV l Indien emplum, Dans l imaginaire collectif l Am rique semble avoir toujours. t associ e la plume tant les plumasseries rapport es du. Nouveau Monde ont pu fasciner les Europ ens Pourtant. dans les premiers temps de la d couverte elle est absente. des premi res illustrations de sauvages des nouvelles. terres Mais il en sera tr s vite autrement D s le d but du. XVIe si cle avec la multiplication des voyages et des. r cits l image de l Indien se pr cise et se codifie Les. plumes sont d sormais omnipr sentes sur les, repr sentations elles ornent les t tes et habillent les.
corps Alors que l identit du continent se construit la. plume joue d s lors un r le central dans l affirmation de. l image du Nouveau Monde Aussi peu peu l imaginaire. d brid des auteurs et des compositeurs s emparent de la. figure de l Indien pour la figer dans son travestissement et. en faire l arch type de l Am ricain Ainsi voit on, appara tre des All gories de l Am rique qui prennent chair. dans le corps de jeunes filles la gorge g n reuse arm es. parfois d un arc et de fl ches claire allusion au monde Mur concave oculi Hernan Cortes et Dona. fantasm des Amazones Marina Gravure 19e si cle,Mus e des Jacobins Auch. V Technique de la plumasserie, Dans le Mexique ancien l art de la plume tait le domaine d artisans sp cialis s appel s. amantecas Organis s en castes ils r alisaient deux sortes de plumasserie celle utilis e pour la. fabrication d objets de la vie quotidienne couvertures v tements rembourr s et la plumasserie. de luxe qui employait des plumes pr cieuses Au sein de cet artisanat prestigieux il y avait. notamment les plumassiers de la Maison Royale Tecpan amantecas charg s des tenues rituelles. de Huitzilopochtli le dieu tribal des Azt ques et les plumassiers du Tr sor Calpixcan amantecas. qui avaient pour charge la pr paration de la garde robe de l empereur Dans cet art trois. principales techniques plumassi res taient employ es la ligature le tissage et le collage Mais. c est cette derni re technique et notamment le collage des plumes en mosa que qui fut utilis e. dans la production de tableaux coloniaux Elle exigeait un tr s grand savoir faire et le respect. d un mode op ratoire particuli rement complexe,Les oiseaux. Si l art de la plumasserie s est particuli rement d velopp en M so am rique c est aussi en raison. de l exceptionnelle vari t des oiseaux qui peuplent ses grandes for ts Pourtant sur les. nombreuses esp ces d compt es dans le Mexique central seule une vingtaine a t utilis e. par les amantecas plumassiers azt ques Parmi les plus importants il faut mentionner le. Quetzal ou Couroucou Pharomacrus mocinno Quetzaltototl en nahuatl utilis pour ses deux. longues plumes caudales pour la d coration des parures les plus prestigieuses Dans les. mosa ques le Trogon mexicain tait employ pour ses plumes noires et vertes le cotinga. Cotinga amabilis pour sa couleur bleue turquoise notamment pour les fonds comme. probablement dans la Messe de saint Gr goire ou dans le triptyque d Ecouen Parmi les esp ces. au plumage les plus pr cieux figurent aussi les diff rents aras et les colibris dont le spectaculaire. ph nom ne d iridescence des plumes a t amplement utilis par les plumassiers. Fac simil Codex de Florence, La principale source historique de renseignements sur les.
techniques de la plumasserie mexicaine reste sans conteste. l uvre du franciscain Bernardino de Sahagun Historia general. de las cosas de Nueva Espana dont une version est aussi. appel e Codex Florentino pour tre conserv e la Biblioteca. Medicea Laurenziana Florence Il s agit d une v ritable. encyclop die sur le monde azt que r dig e Mexico entre. 1559 et 1570 Elle peut tre consid r e comme le premier. recueil ethnographique d di cette culture Dans le livre IX. Documentation d di la vie conomique les chapitres 18 21 sont consacr s. Mus e des Jacobins Auch l conomie de la plume et la description des techniques de. la plumasserie,VI D cryptage de la Messe de saint Gr goire. La Messe de saint Gr goire du Mus e des,Jacobins d Auch tient une place toute. particuli re dans l histoire du m tissage,culturel et ethnique entre la vieille Europe et. l Am rique indig ne Elle constitue une des,premi res uvres chr tiennes du Nouveau. Monde et probablement aussi une des,derni res productions des artistes.
azt ques mais elle ne se limite pas une,simple transposition en plumes d une. sc ne de l hagiographie chr tienne En,effet les peintres scribes tlacuilos et les. plumassiers amantecas azt ques qui ont,particip la r alisation du tableau ont. amateur d art il s int resse tr s t t aux vestiges des civilisations anciennes qu il rencontre et rassemble ainsi une collection d une grande pertinence Elle se compose d une centaine de pi ces c ramiques andines objets ethnographiques d Am rique du Nord mais aussi sculptures d art sacr latino am ricain Revenu

Related Books