Les Mis rables 1 Ebooks gratuits

Les Mis Rables 1 Ebooks Gratuits-Free PDF

  • Date:29 Oct 2020
  • Views:3
  • Downloads:0
  • Pages:743
  • Size:1.35 MB

Share Pdf : Les Mis Rables 1 Ebooks Gratuits

Download and Preview : Les Mis Rables 1 Ebooks Gratuits


Report CopyRight/DMCA Form For : Les Mis Rables 1 Ebooks Gratuits


Transcription:

Victor Hugo,Les Mis rables,Premi re partie,La Biblioth que lectronique du Qu bec. Collection tous les vents,Volume 648 version 1 0,Du m me auteur la Biblioth que. Les travailleurs de la mer,Les derniers jours d un condamn. suivi de Claude Gueux,Les Mis rables,dition de r f rence. Gallimard Collection Folio Classique,Les notes de bas de page appel es par des.
chiffres sont tir es de l dition de r f rence,celles appel es par des lettres de l dition. Gallimard collection de la Pl iade celles,appel es par un ast risque sont de Victor Hugo. Tant qu il existera par le fait des lois et des,m urs une damnation sociale cr ant. artificiellement en pleine civilisation des enfers. et compliquant d une fatalit humaine la destin e,qui est divine tant que les trois probl mes du. si cle la d gradation de l homme par le,prol tariat la d ch ance de la femme par la faim.
l atrophie de l enfant par la nuit ne seront pas,r solus tant que dans de certaines r gions. l asphyxie sociale sera possible en d autres,termes et un point de vue plus tendu encore. tant qu il y aura sur la terre ignorance et mis re. des livres de la nature de celui ci pourront ne pas. tre inutiles,Hauteville House 1er janvier 1862,Premi re partie. Livre premier,En 1815 M Charles Fran ois Bienvenu,Myriel tait v que de Digne C tait un vieillard. d environ soixante quinze ans il occupait le,si ge de Digne depuis 1806.
Quoique ce d tail ne touche en aucune,mani re au fond m me de ce que nous avons. raconter il n est peut tre pas inutile ne f t ce,que pour tre exact en tout d indiquer ici les. bruits et les propos qui avaient couru sur son,compte au moment o il tait arriv dans le. dioc se Vrai ou faux ce qu on dit des hommes,tient souvent autant de place dans leur vie et. surtout dans leur destin e que ce qu ils font,M Myriel tait fils d un conseiller au parlement.
d Aix noblesse de robe On contait de lui que,son p re le r servant pour h riter de sa charge. l avait mari de fort bonne heure dix huit ou,vingt ans suivant un usage assez r pandu dans. les familles parlementaires Charles Myriel,nonobstant ce mariage avait disait on beaucoup. fait parler de lui Il tait bien fait de sa personne. quoique d assez petite taille l gant gracieux, spirituel toute la premi re partie de sa vie avait. t donn e au monde et aux galanteries La,r volution survint les v nements se.
pr cipit rent les familles parlementaires,d cim es chass es traqu es se dispers rent. M Charles Myriel d s les premiers jours de la,r volution migra en Italie1 Sa femme y mourut. d une maladie de poitrine dont elle tait atteinte,depuis longtemps Ils n avaient point d enfants. Que se passa t il ensuite dans la destin e de,M Myriel L croulement de l ancienne soci t. fran aise la chute de sa propre famille les,tragiques spectacles de 93 plus effrayants encore.
peut tre pour les migr s qui les voyaient de loin,avec le grossissement de l pouvante firent ils. germer en lui des id es de renoncement et de, Pr tre r fractaire Miollis s exila en Italie de 1793 1801. solitude Fut il au milieu d une de ces, distractions et de ces affections qui occupaient sa. vie subitement atteint d un de ces coups,myst rieux et terribles qui viennent quelquefois. renverser en le frappant au c ur l homme que,les catastrophes publiques n branleraient pas en.
le frappant dans son existence et dans sa fortune, Nul n aurait pu le dire tout ce qu on savait c est. que lorsqu il revint d Italie il tait pr tre,En 1804 M Myriel tait cur de Brignolles Il. tait d j vieux et vivait dans une retraite,Vers l poque du couronnement une petite. affaire de sa cure on ne sait plus trop quoi,l amena Paris Entre autres personnes. puissantes il alla solliciter pour ses paroissiens. M le cardinal Fescha Un jour que l empereur,tait venu faire visite son oncle le digne cur.
qui attendait dans l antichambre se trouva sur le,passage de sa majest Napol on se voyant. Joseph Fesch 1763 1839 en 1804 il tait archev que de. Lyon et ambassadeur de France pr s le Saint Si ge Il. accompagna Pie VII Paris pour la c r monie du sacre. regard avec une certaine curiosit par ce,vieillard se retourna et dit brusquement. Quel est ce bonhomme qui me regarde,Sire dit M Myriel vous regardez un. bonhomme et moi je regarde un grand homme,Chacun de nous peut profiter. L empereur le soir m me demanda au,cardinal le nom de ce cur et quelque temps.
apr s M Myriel fut tout surpris d apprendre qu il,tait nomm v que de Digne. Qu y avait il de vrai du reste dans les r cits,qu on faisait sur la premi re partie de la vie de. M Myriel Personne ne le savait Peu de,familles avaient connu la famille Myriel avant la. r volution,M Myriel devait subir le sort de tout nouveau. venu dans une petite ville o il y a beaucoup de,bouches qui parlent et fort peu de t tes qui.
pensent Il devait le subir quoiqu il f t v que et,parce qu il tait v que Mais apr s tout les. propos auxquels on m lait son nom n taient,peut tre que des propos du bruit des mots des. paroles moins que des paroles des palabres,comme dit l nergique langue du midi. Quoi qu il en f t apr s neuf ans d piscopat et,de r sidence Digne tous ces racontages sujets. de conversation qui occupent dans le premier,moment les petites villes et les petites gens.
taient tomb s dans un oubli profond Personne,n e t os en parler personne n e t m me os. s en souvenir,M Myriel tait arriv Digne accompagn,d une vieille fille mademoiselle Baptistine qui. tait sa s ur et qui avait dix ans de moins que lui. Ils avaient pour tout domestique une servante,du m me ge que mademoiselle Baptistine et. appel e madame Magloire laquelle apr s avoir,t la servante de M le Cur prenait maintenant. le double titre de femme de chambre de,mademoiselle et femme de charge de.
monseigneur,Mademoiselle Baptistine tait une personne. longue p le mince douce elle r alisait l id al,de ce qu exprime le mot respectable car il. semble qu il soit n cessaire qu une femme soit,m re pour tre v n rable Elle n avait jamais t. jolie toute sa vie qui n avait t qu une suite de,saintes uvres avait fini par mettre sur elle une. sorte de blancheur et de clart et en vieillissant,elle avait gagn ce qu on pourrait appeler la.
beaut de la bont Ce qui avait t de la,maigreur dans sa jeunesse tait devenu dans sa. maturit de la transparence et cette diaphan it,laissait voir l ange C tait une me plus encore. que ce n tait une vierge Sa personne semblait,faite d ombre peine assez de corps pour qu il y. e t l un sexe un peu de mati re contenant une,lueur de grands yeux toujours baiss s un. pr texte pour qu une me reste sur la terre,Madame Magloire tait une petite vieille.
blanche grasse repl te affair e toujours,haletante cause de son activit d abord ensuite. cause d un asthme,son arriv e on installa M Myriel en son. palais piscopal avec les honneurs voulus par les,d crets imp riaux qui classent l v que. imm diatement apr s le mar chal de camp Le, maire et le pr sident lui firent la premi re visite. et lui de son c t fit la premi re visite au g n ral. et au pr fet,L installation termin e la ville attendit son.
v que l uvre,M Myriel devient monseigneur Bienvenu. Le palais piscopal de Digne tait attenant,Le palais piscopal tait un vaste et bel h tel. b ti en pierre au commencement du si cle dernier,par monseigneur Henri Puget docteur en. th ologie de la facult de Paris abb de Simore,lequel tait v que de Digne en 1712 Ce palais. tait un vrai logis seigneurial Tout y avait grand,air les appartements de l v que les salons les.
chambres la cour d honneur fort large avec,promenoirs arcades selon l ancienne mode. florentine les jardins plant s de magnifiques,arbres Dans la salle manger longue et superbe. galerie qui tait au rez de chauss e et s ouvrait,sur les jardins monseigneur Henri Puget avait. compte au moment o il tait arriv dans le dioc se Vrai ou faux ce qu on dit des hommes tient souvent autant de place dans leur vie et surtout dans leur destin e que ce qu ils font M Myriel tait fils d un conseiller au parlement d Aix noblesse de robe On contait de lui que son p re le r servant pour h riter de sa charge 8 l avait mari de fort bonne heure

Related Books