Le d sir Free

Le D Sir Free-Free PDF

  • Date:03 Jul 2020
  • Views:8
  • Downloads:0
  • Pages:8
  • Size:353.82 KB

Share Pdf : Le D Sir Free

Download and Preview : Le D Sir Free


Report CopyRight/DMCA Form For : Le D Sir Free


Transcription:

B D sir et nature, Pour entrer dans ce travail de probl matisation du d sir je vous propose. d utiliser comme catalyseur la notion de nature Mais il faut alors rappeler. d abord quelques distinctions,1 Travail sur la notion de nature. 1 Nature a tout d abord un sens qu on peut appeler objectif ou. extensif en ce sens qu il d signe un ensemble d objets ou d tres. Cet ensemble est plus ou moins tendu En un sens nature d signe. tout ce qui existe l Univers entier En un sens plus r duit il d signe ce. qui dans cet Univers ne porte pas la marque de l activit humaine La. limite est parfois assez floue mais il est significatif que la ligne de frature. soit l L homme pense spontan ment la nature comme son autre Cela. renvoie la distinction sujet objet m me quand le terme de nature a son. extension maximale mais aussi tout un ensemble de pens es. concernant l identit la sp cificit de l homme voire sa valeur qu il. serait trop long de d velopper ici, Proche de ce sens objectif le terme de nature renvoie ce m me. univers mais con u comme ordre Et le terme nature d signe alors. non des objets ou des tres mais les lois de la nature Si je dis par. exemple de la pr sence du d sir sexuel dans l homme C est la. nature je peux vouloir dire que ces d sirs naissent en moi du fait que je. suis soumis comme tous les tres vivants vou s la reproduction sexu e. au surgissement en moi d une tendance qui me pousse l activit. sexuelle J ai donc des d sirs parce que je suis soumis aux lois de la. 2 Nature a ensuite un sens logique qui signifie l essence du verbe. esse tre c est dire ce qu est une chose On pourrait en oubliant les. difficult s propres au texte de Pascal dire qu il s agit ici de l ensemble des. mes propri t s ou qualit s Encore faut il pr ciser que ce qui est. accidentel s parable ne rel ve pas de la nature ou de l essence Il. y a dans l id e de nature l id e de ce qui me constitue qui ne pourrait. pas cesser d tre sans que je cesse d tre Quand je dis c est dans ma. nature je dis souvent tort d ailleurs que cela durera aussi longtemps. que je serai moi, En ce sens nature est un terme sur lequel il faut savoir r fl chir Il faut. remarquer qu tymologiquement il s agit d un participe futur du verbe. latin qui signifie na tre Ma nature c est donc non ce que je suis au. d part mais ce qui est na tre ce qui doit advenir Le mod le est ici. l animal ou le vivant en g n ral Comprendre ce que c est qu un gland. c est comprendre qu il est un ch ne en puissance Ce qui d finit un tre. c est la forme achev e de son d veloppement, Cela n est pas sans poser bien des questions L tat achev c est ce qu on.
appelle l tat adulte qui est si l on y r fl chit l tat de f condit et de. puissance physique maximale Le cheval adulte est en tat de procr er le. ch ne en tat de produire des fruits Cela donne un sch ma de l existence. qui se divise en un pas encore un enfin et un plus jamais. Appliqu l homme cela a des cons quences redoutables qui font de. l adulte la figure de l accomplissement de l homme alors qu on. pourrait se demander pourquoi le vieillard n en serait pas videmment la. forme privil gi e puisqu il continue peut tre gagner en humanit. m me quand il perd de sa force et ne peut plus procr er comme on. pourrait d aillleurs se demander de fa on g n rale si l on peut consid rer. qu on est moins homme tel ou tel moment de son existence. Rousseau consid rerait volontiers l inverse que l homme ne cesse de. s loigner de son humanit mesure qu il devient adulte toujours plus. soumis aux passions sociales qui le d tournent de son humanit r elle. Mais si la forme adulte ne peut pas pr tendre constituer chez l homme. la forme humaine ou l humanit quelle est notre nature. Qu est ce qui s esquisse qu est ce qui se promet ou s annonce en nous et. qui servirait nous d finir Faut il m me conserver pour l homme cette. id e de nature qui renvoie l id e d un avoir tre On retrouve ici le. sens du refus par Sartre de l id e de nature humaine Et cette question. est importante pour nous puisque si la question philosophique est bien la. fameuse question Qu est ce que l homme il importerait de savoir. dans quelle mesure il est pertinent de parler d une nature humaine et. de poser la question sous cette forme avec toutes les illusions qu elle. peut comporter,2 D sir et nature, Quoi qu il en soit on utilisera dans le cours cette notion de nature pour. proc der l examen de la r alit du d sir Dire que le d sir est une. dimension essentielle de l homme dire que l homme est par nature un. tre de d sir est ce dire la m me chose que quand on dit que le d sir est. comme la voix de la nature en nous Si le d sir a partie li e avec le. corps il marque notre appartenance la nature en particulier le fait. que nous avons une communaut de nature avec tous les tres vivants. Mais cette association si naturelle ne masque t elle pas la v ritable nature. du d sir dont on pourrait penser la relative ind pendance par rapport la. nature Et par exemple le d sir ne nous d tourne t il pas la fois de. notre propre nature la perte de l toile et de la nature du besoin. Aborder la complexit du d sir en gardant pr sente l esprit cette notion. de nature dans toute sa richesse et sa complexit fournit l occasion de. r flexions suffisantes pour une premi re approche,C Etymologie. L tymologie du mot d sir nous introduirait par ailleurs une. exploration que le cours ne poursuivra pas et qui serait exploration de. l imaginaire plus qu elle n introduirait une possible d finition du mot. L origine du mot d sir est latine desiderium d sir desiderare d sirer Il. renvoie une racine qu on retrouve aussi bien dans consid rer sid r. que dans sid ral ou sid rurgie parce que sideron en grec d signe la. fois l astre et le minerai de fer On pensait que les astres taient de nature. m tallique Sidus renvoie donc l astre ou la constellation et le de de. de siderare est privatif, Que veut dire alors de siderare Deux id es parmi bien d autres. possibles Cela peut renvoyer au fait de ne plus contempler l toile. comme au fait de l avoir perdue On l a perdue ou on l a perdue de vue. Cette id e de perte est particuli re Associer le d sir la qu te de l toile. Je suis un ver de terre amoureux d une toile selon le vers de V. Hugo ce qui revient l expression demander la lune tout cela est. assez naturel Mais l tymologie nous renvoie davantage l id e de se. d tourner de ou d avoir perdu Comment interpr ter cette premi re id e. que le d sir nous fait perdre l toile de vue ou cette autre id e que tout. d sir est au fond d sir de retrouver l toile perdue La premi re id e. renverrait peut tre l assimilation par exemple chr tienne du d sir la. tentation qui est risque de perdre le lien avec ce qui nous est essentiel La. deuxi me jetterait par exemple un clairage in dit sur le po me c l bre. de Nerval El Desdichado,Je suis le T n breux le Veuf l Inconsol. Le Prince d Aquitaine la Tour abolie,Ma seule toile est morte et mon Luth constell.
Porte le soleil noir de ma m lancolie, Po me qui nous appara trait de fait ce qui n est pas vident premi re. vue comme une m ditation sur le d sir Remarquez que le deuxi me. vers allusion au mythe de M lusine renvoie une all gorie du d sir de. savoir puni par la disparition de la femme aim e et la ruine finale la Tour. abolie de la prosp rit qu elle avait permise Le mythe de M lusine. raconte l histoire de l amour entre un prince et une femme myst rieuse. qui demande son poux de ne jamais chercher savoir ce qu elle fait un. jour par semaine Pouss par un ami m disant l poux espionne la jeune. femme ce jour l et d couvre qu elle a pris la forme d un serpent qu elle. retrouve une fois par semaine Mais elle sent sa pr sence et dispara t dans. la terre et toute la prosp rit que cet amour avait permis dans la r gion. commence d cliner On retrouve videmment toute la th matique de la. Lumi re et des T n bres et rien n est ici gratuit mais s ordonne autour. d une certaine id e du d sir Mais ce n est qu un exemple. Autre possibilit d interpr tation On peut aussi penser que le d sir de. siderium fait passer de l attitude contemplative con sid rer une. attitude de possession vouloir s approprier Et on peut remarquer alors. que consid rer a un double sens 1 adopter une attitude de pur regard. 2 accorder valeur accorder de la consid ration quelque chose D sirer. aurait alors quelque chose voir avec le fait de nier la valeur de l autre. de le d consid rer Cela sera examiner quand on tudiera la port e. morale d une r flexion sur le d sir, Quelques questions pour nous guider sur ces chemins de l imaginaire. Qu est ce qu une toile Une toile est d abord surtout dans une. Antiquit d pourvue de GPS un principe d orientation Voir l toile c est. savoir o on va Quand on perd l toile on perd le Nord On dit aujourd hui. qu on est l Ouest c est dire au point cardinal qui symbolise les. T n bres le point o la Lumi re dispara t Alors que lorsqu on est. orient on est dans quelque direction qu on se tourne tourn au fond. symboliquement vers l Orient point d o la lumi re surgit Autrement. dit o qu on aille on cherche la lumi re Si on est l Ouest on n a. gu re de chance de la trouver Or cette lumi re qui surgit l Est peut. renvoyer aussi bien l accession la connaissance faire la lumi re sur. quelque chose que dans un registre plus spirituel cette sorte. d illumination int rieure que ressentent ceux qui en un sens se. rejoignent, Car l toile est aussi symbole du divin les astres taient divinis s dans. l Antiquit Ici aussi donnons un sens large au mot divin le Grec. nomme divins des hommes qui incarnent une sorte de parfaite. ad quation soi qui est au fond un id al d humanit Perdre l toile de. vue serait alors au fond se perdre de vue ou perdre de vue ce principe. d orientation qui pourrait nous guider vers notre v rit propre Tout cela. suppose qu en un sens nous commen ons toujours par ne pas co ncider. avec nous m mes que nous avons nous rejoindre et par exemple. nous conna tre bref refaire par exemple une unit perdue. Cela dessine des pistes de r flexion Est ce que cela a un sens d analyser. le d sir comme tendance au retour vers quelque chose de perdu. Quelques exemples de r ponses,1 Freud et la pulsion de mort. Dans son ouvrage Au del du principe de plaisir Freud explique que tout. d sir est en son fond d sir de mort c est dire d sir de retour. l inorganique Il en arrive m me dire que la vie dans sa dimension. biologique est un acheminement vers la mort qui effectue de mani re. r elle ce que la vie psychique op re sans cesse mais de fa on. symbolique L apparition de la vie aurait ainsi t contemporaine de. l apparition de la premi re pulsion de l nergie psychique m me qui. au fond est refus du fait m me de la vie La mort appara t ainsi comme le. but de toute vie de la vie biologique comme de la vie psychique Une. d finition c l bre d finit la vie comme l ensemble des forces qui. r sistent la mort Freud en prend le contrepied en affirmant de fa on. paradoxale que la vie l existence biologique est au fond l ensemble des. forces qui s efforcent de mourir Le d sir serait donc bien habit par un. d sir les mots manquent de retour l unit non seulement avec la. m re mais avec la mat rialit inorganique la terre r ellement. originaire Plus de lumi re ici mais on a un bon exemple de. l aboutissement quasi m taphysique d une r flexion qui se consacre ce. que Freud appelle la dimension conservatrice des pulsions. 2 Platon Le mythe de l Androgyne, Dans le Banquet de Platon qui met en sc ne un banquet offert.
Agathon pour sa victoire un concours de trag dies chacun des convives. est invit prononcer un discours sur l amour Celui d Aristophane le. c l bre auteur de com dies consiste pour l essentiel raconter le mythe. de l Androgyne forme originelle de l homme qui aurait t en punition de. son soul vement contre les dieux coup en deux par d cret divin Et. depuis chacun serait en qu te de sa moiti perdue pour retrouver. l unit originaire Dans quelle mesure le d sir amoureux peut il. s interpr ter comme d sir de rem dier une incompl tude et plus. encore comme d sir de reconstituer une unit perdue Ici encore Freud. aurait beaucoup dire mais on pourrait aussi trouver partout dans la. litt rature comme sans doute par r flexion sur nos propres sentiments. cette dimension de d sir de retour dans tout sentiment amoureux et. peut tre au fond de tout d sir On peut dire par exemple que tout d sir. contrari provoque volontiers un sentiment d injustice comme s il ne. s agissait pas pour nous lorsque nous d sirons d acc der quelque. chose de d sirable mais bien de revendiquer notre bien Et si absurde que. soit cette revendication elle est peut tre tapie au creux de tous nos. 3 Le mythe de l attelage ail Platon Ph dre, Dans le Ph dre Platon propose une image de l me comme Freud de. l appareil psychique sous la forme d un char attel deux chevaux et. lanc sur le chemin du soleil Un cheval blanc qui va droit au but et un. cheval noir dont les mouvements d sordonn s menacent tout moment. le char de quitter sa route voire de verser ce qui est un peu dangereux. quand on est en altitude, Deux dimensions ici d une part cette route vers la lumi re ce d sir de. lumi re est la vie m me de l me et est con ue comme un retour. d autre part les d sirs doivent galement se comprendre comme. aspiration d sordonn e ce retour, 1 Que l accession la lumi re soit un retour s illustre entre autres par. Le d sir Introduction A Probl matisation r gles g n rales exemple on d finira l homme comme animal religieux non seulement parce qu il est le seul c est montrer non seulement parce que tout homme l est cela aussi serait montrer et obligerait sans doute pr ciser la notion de religion mais aussi parce que si je cherche ce que suppose le fait d tre

Related Books