de La R union Etat des connaissances f vrier 2006

De La R Union Etat Des Connaissances F Vrier 2006-Free PDF

  • Date:22 Nov 2020
  • Views:2
  • Downloads:0
  • Pages:6
  • Size:276.53 KB

Share Pdf : De La R Union Etat Des Connaissances F Vrier 2006

Download and Preview : De La R Union Etat Des Connaissances F Vrier 2006


Report CopyRight/DMCA Form For : De La R Union Etat Des Connaissances F Vrier 2006


Transcription:

Rep re Chikungunya4 3 03 06 12 55 Page 1,Vous suspectez un cas de chikungunya Que faire. Le diagnostic clinique est rapidement voqu Un diagnostic plus pr coce peut aussi tre obtenu par. dans un contexte pid mique mais attention il faut amplification g nique RT PCR Ces examens sont r a. aussi garder l esprit les autres diagnostics tiologi lis s par les laboratoires hospitaliers d immunologie du. ques d une fi vre CH de Saint Denis et de Saint Pierre qui ont pass une. Ce diagnostic peut tre confirm par s rodiagnostic convention avec le Centre National de R f rence des. partir de r actifs fournis par le Centre National de Arboviroses. R f rence des arboviroses Ig G, les IgM sont identifi es en Inoculation cliniques IgM. moyenne partir du cin, qui me jour apr s l appari J 2 J 4 J0 J 4 J 7 J 15. tion des signes cliniques,Incubation,S rodiagnostics adapter aux situations. En population g n rale,En zone pid mique, pas de s rologie CHIK syst matique devant une symptomatologie clinique vocatrice.
s rologie CHIK et DEN en cas de doute diagnostique compte tenu de la possible cocirculation des deux virus. En zone NON pid mique, s rologie CHIK syst matique pour les premiers cas suspects sans conditionner l intervention de la lutte. antivectorielle LAV au r sultat, s rologie CHIK et DEN en cas de doute diagnostique compte tenu de la possible cocirculation des deux virus. Femmes enceintes, pas de s rologie CHIK chez les femmes asymptomatiques. s rologie CHIK chez les femmes symptomatiques sans autre cause infectieuse vidente ou habitant dans. une zone de circulation active du virus, PCR chez les femmes pr sentant un CHIK aigu au cours du dernier mois de grossesse. Formes hospitalis es, PCR et ou s rologie CHIK pour les formes graves mettant en jeu le pronostic vital ou pour les formes mergen.
tes c est dire pr sentant une symptomatologie clinique non encore d crite dans la litt rature internationale. La prise en charge en phase aigu, En l absence d un traitement antiviral sp cifique la maintien des fonctions essentielles Elle est adapt e. prise en charge est centr e sur la surveillance et les trai l tat clinique du patient en tant attentif aux effets. tements symptomatiques antalgiques antipyr tiques iatrog nes des th rapeutiques prescrites. Groupes risque sp cifiques, Certaines personnes pr sentent un risque particulier et n cessitent alors une. surveillance renforc e et des conseils sp cifiques femmes enceintes nouveau n s personnes g es personnes immu. nod prim es insuffisants r naux insuffisants h patiques sujets trait s par anti hypertenseurs inhibant le syst me. r nine angiotensine aldost rone viter chez ces patients la prescription des anti inflammatoires non st ro diens. AINS rechercher une d shydratation extra cellulaire une hypotension art rielle syst mique une tachycardie. 1 Prise en charge en population g n rale, Prescrire le plus t t possible le traitement symptomatique pour soulager la douleur et la fi vre cf encadr s. traitements antalgiques et conseils aux patients, Tenir compte des traitements d j pris par le malade y compris la phytoth rapie. Veiller la bonne hydratation du patient une alimentation adapt e aux go ts et aux difficult s d glutir. aphtes un renfort d heures d aide m nag res et des passages plus fr quents d infirmi res peuvent tre pr voir. DRASS de La R union F vrier 2006 Page 2 6,Rep re Chikungunya4 3 03 06 12 55 Page 2.
Prescrire si n cessaire une kin sith rapie des fins antalgi. ques massage cryoth rapie chaleur locale avec mobilisa Conseils aux patients. tion pr coce apr s la phase f brile Aucun m dicament ne doit tre pris sans. conseil de son m decin ou de son pharma, Expliquer au patient et son entourage les mesures de pro cien Attention aux risques li s l autom. tection pour viter la transmission vectorielle dication l abus de consommation et au. Rechercher la survenue ventuelle de complications propres recours incontr l la phytoth rapie. la maladie forte fi vre formes cutan es v siculo bulleuse ou Le risque th rapeutique est le d veloppe. extensive ou de formes graves avec des sympt mes d atteinte ment d une iatrog nie majeure h patite. c r brale signes de m ningite ou d enc phalopathie m dicamenteuse syndrome de Lyell. immuno d pression induite dans un, Surveiller ult rieurement l apparition d effets ind sirables. contexte o un facteur immunitaire sem,li s au traitement ble important et d favorable. Surveiller de mani re accrue les comorbidit s insuffisance. cardiaque insuffisance h patique insuffisance coronaire diab te insuffisance r nale chronique. Prendre ou faire prendre des nouvelles du patient surtout s il vit seul et lui recommander ainsi qu ses. proches d appeler si son tat ne s am liore pas avec le traitement. Traitements antalgiques,Palier 1 non morphiniques, Parac tamol qui reste le produit de r f rence en premi re intention notamment chez l enfant et le nou. risson Le risque d h patite impose la prudence en particulier en cas d h patopathie alcoolique pr exis. tante de consommation excessive d alcool ou de prises r p t es doses suprath rapeutiques. Anti inflammatoires non st ro diens AINS Les effets ind sirables nombreux et vari s imposent une. grande prudence dans ce contexte toxicit digestive r nale effets sur l h mostase avec allongement. du temps de saignement infections des tissus mous et risque de sepsis grave De fa on plus exception. nelle atteintes cutan es s v res syndromes de Lyell et de Stevens Johnson et toxicit h patique. Tenir compte des contre indications partir de 24 SA 6 me mois de grossesse nourrisson de moins de 3 mois. Salicyl s Ils partagent les m mes effets ind sirables que les AINS mais il faut rappeler le risque de sur. venue du Syndrome de Reye essentiellement observ chez l enfant. En cas de suspicion d infection par le virus de la dengue ou de cas de coinfection chikungunya et dengue seul le. parac tamol parmi les antalgiques de palier 1 peut tre utilis En effet le risque de complication h morragique li. l infection par la dengue fait vivement d conseiller les AINS et les salicyl s en raison de leur effet sur l h mos. tase et de l allongement du temps de saignement,Palier 2 morphiniques faibles.
Tramadol seul ou associ au parac tamol Formes adulte et p diatrique 3 ans Effets secondaires des. Cod ine associ e au parac tamol Forme adulte association fixe et sirop de cod ine associ au parac. tamol chez l enfant partir de 1 an Effets secondaires somnolence vertiges naus es vomissements. constipation assu tude, Dextropropoxyph ne DPX associ au parac tamol L efficacit de l association au parac tamol ne sem. ble pas sup rieure au parac tamol seul avec en plus des effets secondaires li s aux propri t s opiac es. et des effets cardiaques directs du DPX Contre indication en cas d insuffisance r nale s v re. Palier 3 morphiniques forts, Morphiniques per os formes retard imm diate ou SC d conseiller chez le sujet pr sentant une insuf. fisance respiratoire utilisation prudente chez les personnes g es en raison d une sensibilit particuli re. aux effets centraux Autres effets ind sirables somnolence confusion effets ind sirables digestifs nau. s es vomissements constipation urinaires r tention dysurie. Corticoth rapie Si les cortico des peuvent tre efficaces sur la douleur inflammatoire leur utilisation est. d conseill e dans un contexte d affection virale et d une possible immunod pression. Antipalud ens action anti inflammatoire mise profit dans la polyarthrite rhumato de L utilisation de. substances comme le sulfate de chloroquine Nivaquine la quinine thiamine Hexaquine l hydrochlo. roquine Plaquenil utilis es dans d autres pathologies inflammatoires n a pas montr d efficacit dans. la prise en charge du chikungunya,DRASS de La R union F vrier 2006 Page 3 6. Rep re Chikungunya4 3 03 06 12 55 Page 3,Quand hospitaliser. tite atteinte cutan e myocardite, En cas de doute diagnostique qui ne peut tre r solu d compensation d une comorbidit cardiaque.
en ambulatoire insuffisance coronaire insuffisance cardiaque r nale. En cas de suspicion d une forme compliqu e telle que h patique diab tique. alt ration de l tat g n ral en lien avec la fi vre d s complications iatrog nes. hydratation impotence fonctionnelle clinostatisme En cas d impossibilit d un maintien domicile par. glissement absence de recours familial et malgr la mise en place. formes exceptionnelles m ningo enc phalite h pa ou le renfort d aides domicile. 2 Prise en charge des femmes enceintes, Le diagnostic repose sur un examen clinique qui sup rieur 28 SA. permet de retrouver les signes de la maladie et,La prise en charge th rapeutique. d liminer les principaux diagnostics diff rentiels. infection urinaire py lon phrite chorioamniotite le traitement symptomatique recommand est. chol cystite appendicite le parac tamol sans d passer la dose maximale de. 4 g j Si son efficacit est insuffisante pr voir l hos. de rechercher des signes de gravit hyperthermie pitalisation. t 39 C troubles neurologiques h morragie gin, givorragie pistaxis h matomes purpura contrac il n y pas d indication de prescrire des m dicaments. tions ut rines impossibilit de s alimenter alt ration inhibant les contractions ut rines pas de tocolyse. de l tat g n ral alt ration de l enregistrement du si la fi vre est sup rieure 38 5 prescrire une anti. rythme cardiaque f tal ERCF apr s 28 SA bioth rapie par amoxicilline 3g j arr ter si les r sul. tats biologiques sont en faveur d une virose,La conduite tenir en cas de clinique vocatrice. SANS signes de gravit forme typique habituelle veiller galement une bonne hydratation et une. repose sur alimentation suffisante, la consultation en urgence la maternit des fem L hospitalisation est envisag e s il existe des signes.
mes qui sont leur 9 me mois de grossesse pour avis de gravit ou si le recours aux antalgiques de palier. 2 ou 3 est n cessaire,la confirmation s rologique par pr l vements J0. et J15 des fins pid miologiques,la surveillance des principaux param tres biologi. Contre indication,ques bandelette urinaire NFS plaquettes CRP trans. aminases ECBU s rologies Dengue CMV Parvovirus AINS IV per os et en application locale partir de. B19 toxo rub ole si n gatif 24 SA risque insuffisance r nale f tale et de fer. meture du canal art riel avec comme possible cons, si la temp rature est sup rieure 38 5 ECBU et quence la mort f tale in utero. h mocultures avec recherche de list ria Acide salicylique au del de 24 SA. la surveillance du rythme cardiaque f tal ERCF par Lutter contre l autom dication et l aromath rapie. une sage femme 2 3 fois par semaine pendant les r le inducteur enzymatique h patique. deux premi res semaines de l infection si le terme est. 3 Pour le nouveau n, Une surveillance n onatale prolong e une semaine tomatiques ou paucisymptomatiques avec un ris.
est mise en place au niveau de la maternit lorsque que d atteinte n onatale La symptomatologie peut. la m re accouche dans un contexte vocateur Mais galement se r v ler plus tardivement domicile. il existe galement des formes maternelles asymp vers J4 J5. 4 Pour le nourrisson apr s 28 jours et jusqu 2 ans et l enfant. Les formes classiques sont trait es comme chez algique malgr un traitement antalgique ruption. l adulte en privil giant le parac tamol sans utilisa bulleuse extensive troubles h modynamiques d s. tion d AINS chez les nourrissons de moins de 3 mois hydratation intol rance alimentaire convulsions syn. Les formes atypiques ou compliqu es doivent tre drome m ning. orient es aux urgences hospitali res enfant hyper,DRASS de La R union F vrier 2006 Page 4 6. Rep re Chikungunya4 3 03 06 12 55 Page 4,Les l ments cliniques. Sympt mes cliniques Apr s une incubation de 4 Complications Depuis mars 2005 La R union. 7 jours en moyenne parfois comprise entre 1 et des complications graves ayant n cessit le recours. 12 jours une fi vre lev e appara t brutalement un service de r animation ont t signal es chez. accompagn e d arthralgies pouvant tre intenses un nombre limit de patients avec notamment des. touchant principalement les extr mit s poignets atteintes m ningoenc phalitiques A la date du. chevilles phalanges Surviennent galement des 16 f vrier 2006 52 d c s associ s au chikungunya. myalgies des c phal es et une ruption maculopa avaient t d clar s dont 5 mentionnaient le chikun. puleuse Des h morragies b nignes type de gingi gunya comme cause imm diate Des tudes sont. vorragies sont aussi possibles surtout chez les enfants actuellement en cours afin de v rifier l imputabilit. Les infections asymptomatiques sont fr quentes et du virus dans les d c s de ces patients Ces travaux. l immunit acquise para t durable mobilisent le syst me de surveillance et de soins exis. tant La R union un programme de recherche est,volution clinique variable La maladie est le plus. actuellement mis en place avec la participation d qui. souvent rapidement favorable sans s quelle mais elle. pes du CNRS de l INSERM de l institut Pasteur de, peut aussi voluer vers une phase chronique marqu e par. l INRA du CIRAD de l IRD des universit s et des cen. des arthralgies persistantes provoquant une incapacit. tres hospitalo universitaires, pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois Pendant.
la convalescence qui peut durer plusieurs semaines le. malade est en proie une asth nie importante,Cas particuliers. Les femmes enceintes et allaitantes, Des cas de transmission materno f tale ont t d crits en p ri partum Il semblerait que les. AINS rechercher une d shydratation extra cellulaire une hypotension art rielle syst mique une tachycardie Ig M Ig G ARN viral Signes Inoculation Incubation J 2 J 4 J 4 J 7J0 J 15 cliniques S rodiagnostics adapter aux situations Groupes risque sp cifiques DRASS de La R union F vrier 2006 Page 2 6 Rep re Chikungunya4 3 03 06 12 55 Page 1 Prescrire si n cessaire

Related Books